Contact Whatsapp centre linguistique Visiocare Academy

Contact whatsapp centre linguistique Visiocare Academy+237691179127

Apprenez une langue, élargissez votre carrière Professionnelle

Comment l'Anglais est devenu une langue officielle au Cameroun?

L’introduction de la langue anglaise au Cameroun s’est faite par l’établissement par les britaniques de comptoirs d’esclaves sur les berges du Wouri au XVIe siècle et s’est propagée au XVIIe siècle par l’œuvre des missionaires britanniques qui, après avoir appris certaines langues camerounaises, ont créé des écoles dans lesquelles ils ont commencé à enseigner la lecture et l’écriture.

Après le départ des Allemands du Cameroun en 1917, ayant perdu ses territoires en Afrique suite à sa défaite à la 1ère guerre mondiale, les colons britanniques ainsi que ceux français ont reçu le territoire camerounais sous leurs tutelles. C’est ainsi que les britanniques ont implanté leur culture, en créant des écoles et en faisant de la langue anglaise la langue officielle de la colonie.

Origines de langue anglaise au Cameroun.

Quelle est l'origine de la langue Anglaise elle même?

L’anglais est une langue issue de la famille des langues germano-saxonnes elles-mêmes provenant de la famille des langues indo-européennes. C’est une langue qui a connu trois grandes étapes durant lesquelles elle a changé et s’est développée en s’enrichissant tant des dialectes que des langues des peuples qui ont envahi et se sont installés au fil des années sur les territoires qui forment aujourd’hui la Grande Bretagne.

On a ainsi eu le vieil ou ancien anglais qui est devenu le Saxon (en partie par l’influence du tout premier roi d’Angleterre Alfred le Grand) et qui était majoritairement flexionnel c’est-à-dire dont les mots pouvaient changer de forme par l’ajout de suffixes ou de désinences.

Comment nait la langue Anglais ?

Il est à noter l’introduction de mots d’origines grecque, latine et scandinave dans le lexique anglais à cette époque. Nous avons ensuite eu le moyen anglais qui était caractérisé par sa simplicité où l’on a omis les terminaisons des verbes et adopté une forme commune pour les temps passés des verbes. Il est aussi important de noter que l’influence du Normand dans la langue anglaise n’a pas été des moindres, avec l’introduction de presqu’un millier de mots normands dans celle-ci. Nous avons enfin l’anglais moderne qui a vu son vocabulaire s’enrichir énormément grâce à la généralisation des changements des fonctions des mots et à des emprunts à plus de 50 langues. On y note également l’apparition du pronom possessif neutre ainsi que la forme progressive du verbe à partir de l’emploi du participe présent.

De plus, grâce au rayonnement de la Grande Bretagne sur le plan socio-économique ; surtout après la révolution industrielle, à sa politique expansionniste et coloniale par laquelle elle s’est arrogée le droit d’occuper et de soumettre à son autorité des territoires en Amérique (États-Unis, Canada et Belize.), en Océanie (Australie, Nouvelle Zélande, Fidji etc.), en Asie (Inde, Hong Kong en Chine, Singapour etc.) et en Afrique (Nigéria, Kenya, Ghana etc.), à l’exceptionnalité de ses écrivains, auteurs de nombreux chefs-d’œuvre dont on se réjouit encore de nos jours, lesquels ont introduit des milliers de mots dans le lexique anglais, l’anglais a su au fil des années s’imposer parmi les autres langues au point de devenir la langue des relations internationales ainsi que des domaines tels que l’informatique, les affaires, les échanges commerciaux etc.

La langue de Shakespeare telle qu’elle est désignée poétiquement est de par ses atouts et surtout sa simplicité devenue incontournable dans un monde qui se veut un village planétaire. De nos jours, cette dernière figure dans les programmes scolaires de nombreux pays, utilisée comme langue d’enseignement dans plusieurs universités du monde et constituent un cursus de choix pour de milliers d’étudiants dans le monde.

Introduction historique de l’Anglais au Cameroun

L’histoire de la relation du Cameroun avec l’Angleterre remonte à plusieurs années avant la Première Guerre mondiale. Cependant le point précis qui attire l’attention sur ladite relation est sans doute la signature du traité « Anglo-Douala » qui n’a jamais eu lieu, dû à l’arrivée tardive du consul Anglais Edbert Ansgar Hewett qui avait été envoyé par son pays depuis le Nigéria où il résidait, pour des pourparlers avec les chefs Duala pour occuper le Cameroun. Il n’est pas arrivé au moment où les chefs Duala (avec à leur tête les chefs Bell et Akwa) l’ont sollicité.

Et lorsqu’il est arrivé il n’a fait que constater que les chefs Duala avaient déjà signé le traité Germano-Duala avec Johaness Voss et Eduard Schmidt, ce qui fit alors du Cameroun un protectorat allemand. C’est donc le fait d’être arrivé très en retard qui l’a rendu célèbre durant les cours d’Histoire dans nos écoles où il est plus connu sous le nom de « a too late consul ».

Après la Première Guerre mondiale, et la défaite de l’Allemagne, le Cameroun est placé sous mandat de la France et de l’Angleterre à la suite de la conférence de Versailles le 20 juillet 1922. La France obtient alors 432000 km2, et l’Angleterre 89000 km2. L’Angleterre administre ses territores depuis le Nigéria voisin. Après la création de l’Organisation des Nations Unies (ONU) (faisant suite à l’incapacité de la Société des Nations (SDN) à empêcher la Deuxième guerre mondiale), souffle le vent des indépendances. Les territoires naguère sous mandat, sont désormais sous tutelle. Le Cameroun sous tutelle française obtient son indépendance le 1er Janvier 1960, tandis que le territoire comerounais sous tutelle britannique avec ses deux hémisphères (septentrional et méridional) est appelé à décider de leur avenir les 11 et 12 février 1961, car une indépendance digne de ce nom leur est refusée.

Les habitants et occupants de ces territoires doivent donc voter soit pour rejoindre la Fédération du Nigéria ou la République du Cameroun (récemment devenu indépendant). La partie spetentrionale votera pour rejoindre le Nigéria, tandi que la partie méridionale votera pour rejoindre le Cameroun. C’est la naissance d’un Cameroun nouveau, qui devient République fédérale, le 1er Octobre 1961.

La relation du Cameroun avec l’Angleterre prend alors un tournant décisif, dans la mesure où il est plus considéré comme un pays francophone, et par conséquent l’accès au Commonwealth ne lui est pas accordé immédiatement après son indépendance. C’était aussi la volonté du Président Ahmadou Ahidjo, Président de la République du Cameroun et de John Ngu Foncha de rester loin d’une quelconque influence britannique. Ce n’est qu’en 1989 que le Président Paul Biya, sept (7) ans après son accession à la magistrature suprême va solliciter l’admission du Cameroun au sein du Commonwealth, renouant ainsi les liens coloniaux historiques qui avaient été rompus des années en arrière.

Comment l’Anglais s’est elle retrouvé dans nos programmes scolaire au Cameroun?

Pourquoi tant d’engouements pour les cours d’Anglais au Cameroun ?

On observe dernièrment un réel egouemnent, un fort enthousisasme pour les cours d’Anglais au Cameroun. Ce qui est étrange mais pas surprenant. Pourquoi étrange? Pour la simple et bonne raison que cela fait plusieurs siècles que l’Anglais existe (est parlé, écrit, utilisé dans les échanges et les interactions). Il est de nos jours la langue la plus connue et la plus parlée au monde. En d’autres termes l’Anglais est tout simplement une ouverture sur le monde.

Pourquoi les gens prennent les cours d'Anglais?

  1. Les raisons professionnelles :

    La connaissance ou la maîtrise de la langue anglaise est aujourd’hui un facteur de compétitivité, un atout majeur dans le processus de recrutement, ainsi que dans le processus d’avancement et d’accession à des postes et des positions de responsabilité plus élévés au sein des entreprises aussi bien publiques, parapubliques que privées tant sur le plan national que sur le plan international. L’anglais comme sus-mentionné devient chaque jour un peu plus incontournable dans les échanges et les interactions entre professionnels de divers secteurs d’activités. L’anglais de ce fait est donc par ricochet un facteur limitant pour ceux qui ne le connaisse pas ou ne le maîtrise pas. Il va sans dire qu’il s’accompagne d’effets secondaires encore plus indésirbles au fur et à mesure que le temps passe.

  2. Les raisons académiques :

    De plus en plus de personnes aujourd’hui prennent des cours d’Anglais pour se préparer à continuer leurs études à l’étranger ou même des travaux de recherche. On a coutume d’entendre dire « les bonnes choses sont en Anglais », dans le vocabulaire populaire. Et de nos jours les études en anglais ne se font plus uniquement dans les pays anglophones, on constate désormais une forte présence des grandes écoles et universités anglophones dans les pays francophones et l’introduction constante des programmes anglophones dans les écoles et universités francophones. De plus, il existe de nos jours la possibilité de faire des cours par correspondance et à distance. L’Anglais se retrouve alors au carrefour de tous les savoirs, et donne à ceux qui le connaissent et le maîtrisent le droit de rêver d’ailleurs, ainsi que l’opportunité de réaliser leurs rêves. Autrement, tout cela ne serait pas possible et réalisable.

  3. Les raisons familiales :

    La famille devient l’une des raisons principales pour lesquelles beaucoup de personnes prennent des cours d’Anglais. La notion de regroupement familial est ce qui pousse davantage de personne à prendre les cours d’Anglais. L’Anglais se positionne donc aussi comme un facteur d’unité, d’unification et même de réunification familiale. Les familles séparées géographiquement par la distance, et linguistiquement par la langue peuvent alors se trouver grâce à l’Anglais. Les épouses peuvent alors retrouver leurs époux et inversement, et les enfants leurs parents.

  4. Les raisons personnelles :

    Plusieurs personnes aujourd’hui prennent les cours d’Anglais simplement parce qu’elles ont toujours aimé, et voulu parler couramment cette langue. Elle ne leur est pas nécessairment indispensable dans leur domaine d’activité, cependant elles aimerait et préfèreraient mieux la connaître et la maîtriser avant que cela ne deviennent le cas. D’autres quant à eux ont des envies de tourisme et n’aimeraient pas se sentir handicappés linguistiques lorsqu’ils se retrouveront dans leur destination de tourisme.

Où prendre des cours d’Anglais au Cameroun ?

Il existe aujourd’hui plusieurs centres linguistiques où on peut apprendre l’Anglais. Mais il en existe vraiment très peu où on peut réellement apprendre à parler, à lire, à écrire et à écouter l’Anglais. Il en existe encore bien moins où l’apprenant est au centre de l’apprentissage et où tout est mis en œuvre pour sa progression et son épanouissement.

. Dans ce petit lot là, Visiocare Academy y figure en bonne place. Voilà déjà 7 (sept) ans que ce centre de certification linguistique et d’informatique fait la joie et la fierté de tous ceux qui osent venir pousser ses portes. Les formateurs (enseignants) sont qualifiés, dévoués et engagés à aider les apprenants à grandir et à atteindre leurs différents objectifs. Tout ceci dans un cadre adéquat et idéal, ainsi que des manuels et supports de cours adaptés à chaque niveau d’apprentissage.

Le programme des cours d’Anglais

Le programme des cours d’Anglais s’articule généralement sur:

  1. parler : qui est par ailleurs le besoin fondamental de tout apprenant.
  2. lire : qui est le moyen par lequel l’apprenant enrichit son vocabulaire et acquiert ainsi de nouveaux mots et expressions en Anglais.
  3. écrire : qui est le moyen par lequel l’apprenant fait montre de toutes les compétences acquises tout au long de la formation en langue Anglaise.
  4. écouter : qui est le moyen par lequel l’apprenant apprend à comprendre les autres, afin de se faire comprendre par eux tout en travaillant sur sa prononciation.

Tout cet édifice tient sur la Grammaire qui en est la fondation. Les exercices viennent donc consolider tout ce qui a été préalablement appris.